54 sites traités en 10 ans

p34-carte-stocks-historiques

Traitement 2008-2017

54 Chantiers dont 11 stocks traités hors liste initiale

Année  Commune Tonnage enlevé Tonnage enlevé annuel
2008 Graulhet (81) 769 T 2 457 T
Hatten (67) 279 T
Chatillon le Roi (45) 200 T
Nebing (57) 1 209 T
2009 Vitrolles (13) 843 T 5 517 T
Cérons (33) 1 501 T
Roye (70) 529 T
Vatteville la Rue (76) 1 269 T
Morcenx (40) 409 T
Vendargues (34) 968 T
2010 Marcheprime (33) 44 T 6 062 T
St. Pierre d’Autils (27) 354 T
Lansargues (34) 415 T
Gien (45) 214 T
Saint Martin d’Ecublei (61) 1 206 T
Sury le Comtal (42) 1 629 T
Arandon (38) 703 T
Bois Anzeray (27) 987 T
St. Laurent de la Salanque (66) 414 T
Pia (66) 97 T
2011 Roville devant Bayon (54) 99 T 6 811 T
Moivrons (54) 463 T
Râches (59) 154 T
Darvault (77) 3 766 T
Souesmes (41) 100 T
Montchanin (71) 1 107 T
Bourret (82) 377 T
Sérignac (82) 196 T
Cessieu (38) 185 T
Grenade (31) 274 T
Calmont (31) 88 T
2012 Bergerac (24) 392 T 13 448 T
Narrosse (40) 821 T
Occoches (80) 526 T
Saint Etienne sur Barbuise (10) 918 T
Pont à Mousson (54) 437 T
Souillac (46) 1 443 T
Villeneuve sur Lot (47) 4 675 T
Rivesaltes (66) 18 T
Rougé (44) 2 217 T
Arthez de Béarn (64) 2 002 T
2013 Argelès sur Mer (66) 331 T 5 585 T
Notre Dame de Bliquetuit (76) 1 245 T
Vicdessos (9) 136 T
Thérouldeville (76) 371 T
Souillac (46) 3 501 T
2014 Thoire sur Dinan (72) 81 T 661 T
Nimes (30) 170 T
Preuschdorf (67) 410 T
2015 Souillac (46) 3 137 T 3 237 T
Moulins la Marche (61) 99 T
2016 Souillac (46) 5 906 T 7 996 T
Cuges les Pins (13) 159 T
Le Noyer (18) 1 901 T
2017 Bolbec 100 T 3 109 T
Dachstein (67) 14 T
Mainzac (16) 7 T
Souillac (46) 2 988 T

55000 tonnes pour 8,3 M€

Focus sur 4 sites emblématiques de l’action de Recyvalor

Souillac : un chantier titanesque

Avant

Après

Les faits
Souillac (ou Lachapelle-Auzac), dans le Lot, était le plus emblématique des sites orphelins français : il représentait le stock de pneumatiques usagés le plus volumineux, constitué sur une trentaine d’années.
Les chiffres-clés
5 années d’action entre 2012 et 2017
16 975 tonnes de pneumatiques usagés enlevées
• Une subvention exceptionnelle de l’Etat de 2 millions d’euros pour un budget global de 2 300 000 €
2 zones d’intervention : le long d’une voie ferrée et sur un plateau
• Valorisation : 93 % Énergie (cimenterie)

Nîmes : un stock à haut risque

Avant

Après

Les faits
Le site de Nîmes n’apparaissait pas dans la liste initiale des stocks à traiter. Mais situé dans une zone déclarée « risque incendie majeur », il était prioritaire que ce territoire classé « espace naturel » retrouve ses qualités environnementales.
Les chiffres-clés
• Une intervention menée sur 3 jours en mai 2014
170 tonnes de pneumatiques usagés enlevées
• Un budget de 33 000 €
• Valorisation : 100 % Énergie (cimenterie)

Argelès-sur-Mer : la plus grande décharge des Pyrénées-Orientales

Avant

Après

Les faits
La décharge d’Argelès-sur-Mer était le dernier des grands dépôts du département, située à proximité de la réserve naturelle du Mas-Larrieu. Les pneus abandonnés sur un terrain privé faisaient courir un risque aux cultures maraîchères avoisinantes.
Les chiffres-clés
• Un site nettoyé en une semaine en juin 2013
331 tonnes de pneumatiques usagés enlevées
• Un budget de 53 000 €
• Valorisation :
- Énergie (cimenterie) : 88 %
- Travaux Publics : 12 %

Sury-Le-Comtal : un site dépollué en un temps record

Avant

Après

Les faits
S’il a fallu presque 10 ans entre la formation de ce stock et son enlèvement, le chantier fait figure d’exemple par son délai de traitement. Viabilisé, le terrain a retrouvé une nouvelle fonction avec la création d’une zone artisanale.
Les chiffres-clés
3 mois de chantier entre les mois de juin et septembre 2010
1 629 tonnes de pneumatiques usagés enlevées
• Un budget de 187 280 €
• Valorisation : 100 % Énergie (cimenterie)